h1

Beck [Manga]

septembre 27, 2010

Auteur : Harold Sakuishi
Genre :Shonen(Musique/ Tranche de vie)
Pays : Japon

Licencié : Oui
Editeur VO : Kodansha
Editeur VF : Delcourt
Nombre de volumes VO : 34 (série terminée)
Nombre de volumes VF : 34

Synopsis : Yukio alias Koyuki, est un jeune collégien sans passion et maladroit. Un jour il fait la connaissance de Ryusuke, guitariste d’un groupe de rock. Ryusuke l’initie au monde de la musique, notamment du rock, dont il ignorait l’existence… Une rencontre qui va changer sa vie. De plus en plus attiré par la musique il apprend à jouer de la guitare, se découvre un talent pour le chant et acquiert une certaine confiance en soi, ceci afin d’intégrer avec d’autres musiciens le groupe crée par Ryusuke: Beck!

Note : 10/10

Critique : Beck c’est une grande claque dans la tronche! Le premier manga à, comme le dit la couverture de chaque tome, lire et à écouter à fond! Je ne vais pas vous refaire un grand topo sur le début de l’histoire que l’on a pu suivre grâce à l’anime et où on suit principalement les progrès de Koyuki à la guitare et au chant, ainsi que les débuts de Beck.
Les 10 premiers tomes retracent tout l’anime, après c’est du neuf et croyez moi on a pas le temps de s’ennuyer. Harold Sakuishi maitrise très bien son sujet et nous montre de façon assez réaliste (bon ça reste du shonen) les difficultés pour se faire un nom dans le monde du rock. Beck rencontre de nombreux obstacles venant ralentir leur carrière: problème d’argent, jalousie, difficulté de se faire un nom, rivalités (notamment au sein du groupe même). On ressent très bien les joies et les peines du groupe. On est heureux avec eux quand ils avancent, on est déçus quand ils échouent, on est triste quand ils sont dans la merde…. Ce sentiment est renforcé par la force des personnages. Chaque membre du groupe est travaillé avec minutie, avec ses propres traits de caractère, son évolution propre, ce qui fait que chacun est exceptionnel et attachant. Les personnages secondaires ne sont également pas en reste, on en a pour tous le goûts. De plus des liens forts vont se former entre les différents personnages que ce soit des liens amicaux, amoureux, artistiques, de respect, de haine….
Niveau références culturels, on est plus que servi. Le nombre de références au monde de la musique se compte par centaine, que ce soit à travers les groupes, les guitares, les labels, les artistes… Mais encore une fois il y en a pour tout le monde. Les novices de la musique découvriront avec plaisir le monde du rock avec ses grosses références, en même temps que Koyuki d’ailleurs, qui n’y connait rien au départ. Les initiés pourront s’amuser et se délecter des dizaines de références plus ou moins explicites à travers les guitares, les T-shirt, les affiches et flyers, les personnages…. A souligner également le très bon travail des éditions Delcourt qui nous font découvrir à la fin de chaque tome, comme de vrais passionnés, le monde du rock à travers nombreux dossiers, histoire d’améliorer notre culture musical.
Le style graphique du manga, simple et très caricatural au départ, peut rebuter le début de la lecture (et encore). Par la suite le design s’affine et le dessin murie en même temps que nos personnages. On a même le droit à certaines planches magnifiques, notamment durant les concerts.
Enfin Beck réussit une chose exceptionnel qui est de nous faire vibrer juste avec des images comme si on entendait la musique et que nous la ressentions au plus profond de nous même. Chacun sera capable de s’inventer sa propre mélodie pour battre la note en même temps que Koyuki, Ryusuke, Taira, Saku et Chiba!

Publicités

2 commentaires

  1. J’aime pas du tout ce type de musique alors Beck en manga ça passe très bien : la façon dont l’auteur met en scène les concerts vous fout des frissons dans le dos. Et pis j’aime bien comme il dessine ses héroïnes :p

    « Chacun sera capable de s’inventer sa propre mélodie… » C’est exactement ça.


  2. Personnellement je suis un grand amateur de rock et j’ai adoré Beck pour son univers, ses tonnes de référence et sa mise en scène parfaite qui nous fait ressentir la musique à travers du papier.
    Et ce que tu dis illustre bien le fait que tout le monde y trouvera son goût. ^^



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :