h1

Mushishi [Anime]

septembre 19, 2010

Auteur : Urushibara Yuki
Genre : Seinen (Fantastique/ Aventure/ Poétique)
Année : 2005

Licencié : Oui
Nombre d’épisodes : 26
Durée : 24 minutes
Réalisateur : Nagahama Hiroshi
Studio : Artland
Editeur VF : Dybex

Synopsis : Mushishi nous emmène dans un monde peuplé de petites créatures, entre la vie et la mort, et visibles qu’à une minorité de personne. Ces êtres existent sous différentes et formes et interagissent avec les humains soit de façon positive ou pour leur nuire. Ces créatures s’appellent des Mushi. Certains hommes les étudient, on les appellent les Mushishi. C’est le cas de Ginko, un homme qui parcours un Japon mystérieux pour venir en aide aux hommes victimes des Mushi.

Note : 8/10

Critique : Mushishi est clairement un anime à part, qui ne contentera pas tout le monde. Il représente une véritable invitation au voyage dans un Japon traditionnel. On a pour décor, forêts immenses, montagnes, fleuves, maisons en bois…
Au niveau du déroulement de l’histoire, Mushishi n’a aucun fil conducteur si ce n’est le personnage de Ginko et les Mushi. Chaque épisode est une nouvelle histoire, une nouvelle étape du voyage de Ginko où nous découvrons de nouveaux personnages et un nouveau type de Mushi. En fait l’anime fonctionne presque comme un documentaire. Et des sortes de Mushi il y en a des tas et ils sont très différents. Ils sont ni bons, ni mauvais. Il en existe des minuscules, d’autres ressemblent à un arc en ciel. Certains interagissent directement avec les humains, de manière bénéfique lorsqu’ils apportent un pouvoir surnaturel à leur hôte, de manière négative lorsqu’ils sont des parasites nuisants à la vie de l’homme. La narration reste souvent la même: Ginko arrive dans un village où les hommes vivent, consciemment ou pas, en relation avec un ou plusieurs Mushi. Il en profite donc pour étudier le Mushi ou trouver une solution au problème si ce dernier en pose un. Certaines fins sont plus tragiques que d’autres.

Le chara design de Ginko peut paraître étrange mais il n’en reste pas moins réussi. On pourra par contre regretter la grande ressemblance entre les autres personnages. Chaque histoire est différente mais les hommes rencontrés se ressemblent tous.
Par contre côté graphisme des décors, c’est de toute beauté. Les couleurs pastels et les étendus de forêt et de montagne sont une vraie « bouffé d’air frais »! Vraiment c’est très beau et ça offre à Mushishi un côté apaisant et magique. Si vous intégrez à l’ambiance vous aurez l’impression d’être paisiblement allongés dans les feuillages d’une forêt, avec comme seuls bruits, le vent qui caresse les arbres et le chant des oiseaux.

Au niveau de l’OST, même constat, ça colle parfaitement avec cette ambiance calme et sereine. La musique change à chaque épisode mais on reste sur des sons de musique traditionnel japonaise, doux et voluptueux. Même l’opening est une petite mélodie.

Mushishi est donc un véritable dépaysement. Un anime sans prétention que l’on peut regarder seulement quand on en a envie, en fonction de notre état d’esprit (même pas besoin de regarder les épisodes dans l’ordre). Rien que pour son ambiance particulière et sa touche graphique, je conseille d’essayer Mushishi. Après les amateurs de baston et d’hémoglobine ne passerons surement pas le premier épisode. Mushishi est une longue balade, une œuvre poétique et contemplative.

Screen:

Publicités

3 commentaires

  1. Honte à moi mais j’ai toujours pas terminé l’anime. Le pire c’est que j’ai beaucoup aimé les épisodes que j’ai vu et que je n’ai aucune excuse ^^


  2. En même temps, je te comprend. Pour regarder Mushishi, il faut être dans un certain état d’esprit. Si as apprécié les premiers épisodes, je pense que tu y reviendras tout naturellement. Tu te lèveras un matin et tu diras, « tiens aujourd’hui je vais partir en balade avec Mushishi! » ^^
    Moi la première fois que j’ai regardé cet anime, j’ai espacé le visionnage sur pratiquement 3 mois. Juste que je préférais regarder Mushishi, allongé tranquillement sur une couverture dehors, à l’ombre.
    Bizarrement le deuxième fois, c’était part temps de pluit, allongé sur mon lit. XD


  3. Best anime ever!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :