h1

Dreamland [Manga]

janvier 13, 2010

  • Genre: Shonen (Aventure, Fantaisie)
  • Auteur: Reno Lemaire
  • Edition: Pika
  • Nombre de tome: 7 (en cours)

Synopsis: Dreamland est un manga dont le scénario est fondé sur la dualité entre deux univers : d’un côté, le monde des rêves, imaginaire, loufoque et de l’autre, le monde réel. Dreamland suit la vie du petit groupe d’amis de Terrence, le héros, dans ces deux univers. Celui-ci est un jeune lycéen timide. Il souhaiterait séduire Lydia, la fille qu’il aime depuis toujours. Une nuit, sa vie bascule : dans un cauchemar, il surpasse sa peur de toujours… le feu. Dès lors, il mène une double vie : lycéen banal le jour et « contrôleur du feu » la nuit dans Dreamland, le monde des rêves.

Bienvenue dans le monde déjanté de Dreamland, entre rêve et réalité.

Dreamland est le premier manga, à ma connaissance écrit par un mangaka Français, Reno Lemaire, et ça a le mérite d’être souligné. L’histoire basée sur la dualité entre rêve et réalité peut paraître simple mais en fait cela ouvre un nombre infini de possibilité et nous plonge dans un univers vraiment loufoque et attirant. Le jour on suit donc un lycéen banal qui est près à passer son bac (ou pas d’ailleurs ^^) et qui cherche l’amour. La nuit, on se retrouve embarqué dans Dreamland, le monde des rêves, remplie de petits royaumes sortie tout droit de l’imagination de Reno Lemaire. En fait à Dreamland il existe trois types de personnes:

Les rêveurs: ce sont les humains classiques qui rêve de façon subconsciente, ils n’ont donc pas conscience de l’éxistence de Dreamland.

Les voyageurs: ce sont des humains qui se déplacent consciemment dans Dreamland durant leurs rêves. Ils détiennent des pouvoirs spécifiques et peuvent se déplacer comme ils veulent dans Dreamland. Pour devenir voyageur il faut combattre et maitriser sa plus grande peur. C’est le cas de Terrence.

Les créatures de Dreamland: ce sont les crétures des rêves ou les êtres de cauchemar qui vivent en permanence à Dreamland.

Comme c’est un shonen, on a bien sure le schéma classique: Terrence va remplir sa propre quête à Dreamland en essayant de devenir plus fort et mieux maitriser le feu, accompagné de plusieurs compagnons et devra faire face à des ennemis de plus en plus puissant.

Au niveau des personnages Dreamland n’a rien a envier à un shonen. On a Terrence, le héros, le mec un peu looser, le lycéen un peu glandeur et sympa, le bon pote quoi! Un personnage à qui peut facilement s’identifier tout bon lycéen qui se respecte. ^^ Il y a Savane, le branleur qui aime la baston, le mec le plus fort de la bande. Sabba, le « babacool » un peu nuloss mais qui fait bien marrer. Shun, le ténebreux. Et Eve dans le rôle de la blonde bien roulée.

Le manga est rempli d’humour et les personnages y sont pour quelque chose. De plus le fait que l’action se déroule à Montpellier, fait que l’on s’immerge très facilement dans l’action, sans avoir besoin de jeter un coup d’oeil au lexique. ^^ Et certaines références ou clins d’oeil sont vraiment bien pensé et font sourire. Que ce soit des clins d’oeil à notre culture française ou la culture niponne. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé celui déstiné à Dragon Ball dans le tome 3.

Le graphisme, quand à lui, est magnifique je trouve. Reno Lemaire a un style bien à lui, entre manga, BD belge et même comics américains. Bien que les décors soit parfois un peu vides et confus, le travail réalisé sur les personnages est excellent, ce qui leur donne une certaine classe. Rien que les couvertures sont attirantes je trouve.

Voilà pour le reste je vous laisse vous faire votre avis. En tout cas je vous conseille chaudement ce petit manga français qui chamboule un peu nos habitudes et qui représente un vrai mélange des cultures de la Bande dessinée. Un coup de coeur pour moi. En plus le rythme de parution est passé à un tome tout les 6 mois, ce qui est pas si mal pour une oeuvre française réalisée par un mec tout seul. Un manga qui devrait vous faire rire et rêver.

Ma note: 4/5

Publicités

2 commentaires

  1. Quand j’ai entendu parler de manga français (ils disent manfra paraît-il?) j’ai tout de suite mis une croix sur le titre. Mais ta présentation et tes visuels donnent envie alors on verra… J’ai quand-même peur.


  2. Moi j’ai vraiment bien accroché à l’histoire, aux parsos et à l’humour. Après certains trouveront que l’histoire est trop simple, moi je trouve que la dualité rêve/monde réel ouvre de nombreuses possibilités scénaristique.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :